Le parcours de santé TSLA Occitanie : des améliorations concrètes dans la prise en charge des Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages

Du parcours du combattant au parcours de santé

Les familles des enfants présentant des Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages (TSLA) mènent jusqu’à présent un véritable parcours du combattant dans le parcours de diagnostic et de soin. Dans le même temps, les acteurs professionnels du secteur aspirent à améliorer l’accompagnement proposé à leurs jeunes patients, qui passerait notamment par une meilleure coordination du parcours de soin et un accès facilité aux ressources.
Depuis plusieurs mois, l’association Occitadys travaille avec ses partenaires pour la mise en place en Occitanie de l’expérimentation du nouveau Parcours de santé TSLA, dont le déploiement commencera dès janvier 2021.
Focus sur les éléments clés du Parcours de santé TSLA, qui apportent innovation et progrès dans le diagnostic et la prise en charge de ces troubles, à la fois pour les enfants et leur famille, et pour les professionnels.

Un soulagement pour les familles des enfants DYS

Le correspondant d’entrée de parcours

Le Parcours de santé TSLA est d’abord synonyme d’une orientation claire dans leur parcours de soin pour les enfants DYS ou présentant un TDAH, grâce au rôle clé du correspondant d’entrée de parcours. Chaque département de la région Occitanie disposera d’un correspondant d’entrée de parcours dédié, joignable grâce à un numéro unique par département.
C’est ce correspondant qui orientera les enfants dans le parcours de soin, ce qui permettra un accès rapide à un diagnostic précis et à une prise en charge personnalisée.

Les diagnostics et soins pris en charge par l’Assurance Maladie

Le Parcours de santé TSLA Occitanie prévoit le financement à 100% et sans avance de frais par l’Assurance Maladie. Tous les soins sont concernés par cette prise en charge : diagnostic et rééducation (y compris psychomotricité, ergothérapie et psychologie).

Une meilleure équité des chances pour les enfants présentant des TSLA

Le Parcours de santé Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages propose donc un meilleur accompagnement des familles. C’est ainsi, en offrant un parcours de santé plus cohérent, que ce dispositif permet aux enfants un meilleur épanouissement et une meilleure estime d’eux-mêmes, pour plus tard plus de réussite à l’école et dans leur vie professionnelle.

 illustration du parcours de soins d'un enfant avec TSLA, avec les différents professionnelsIllustration : Anne FIOC

Des progrès majeurs aussi pour les professionnels

Définition des rôles des médecins et compétences associées

Le nouveau Parcours de santé TSLA prévoit d’abord une clarification du rôle des acteurs, entre le niveau 1 et le niveau 2. Cette structuration des rôles s’accompagne d’une part de la montée en compétence des médecins de premier niveau grâce à la formation. Elle s’accompagne d’autre part de la définition des missions des structures de second niveau avec :

  • Un service d’accueil assuré pour la gestion de l’entrée du parcours pour les familles, par le biais du correspondant d’entrée de parcours par département,
  • La communication avec les partenaires du territoire : les Plateformes de Coordination et d’Orientation (PCO), les centres hospitaliers, les établissements médico-sociaux, les professionnels libéraux, …

Le correspondant d’entrée de parcours : un rôle clé aussi auprès des professionnels

Le correspondant d’entrée de parcours, prévu par le Parcours de santé TSLA, tient un rôle essentiel auprès des professionnels de santé, en orientant plus efficacement les jeunes patients. Ces progrès dans l’orientation doivent permettre l’amélioration des pratiques et une meilleure coordination des prises en charge pluridisciplinaires des enfants.

Conventionnement des professionnels

Les professionnels concernés par l’accompagnement des TSLA participeront au parcours grâce à un conventionnement avec Occitadys, dans le cadre des bilans et séances en ergothérapie, psychologie et psychomotricité.
Ce conventionnement prévoit notamment :

  • L’harmonisation des pratiques autour de l’utilisation d’un référentiel des outils de diagnostic,
  • L’utilisation d’un système d’information, avec le service numérique SPICO, qui permettra aux professionnels de partager l’information concernant le patient tout au long du parcours, pour assurer à la bonne coordination des soins.

 

Conformément aux attentes de la Haute Autorité de Santé (HAS) et de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Occitanie, le Parcours de santé TSLA commencera son déploiement sur 5 départements de la région Occitanie dès janvier 2021. Cette phase d’expérimentation sera ensuite étendue peu à peu à toute la région courant 2021.

 

Plus d’infos :

© 2019 Occitadys

24 impasse de la Flambère
31300 Toulouse
 Un site développé par Logo Digitanie