Prévention langage écrit, langage oral et calcul.

Dès leur naissance, les enfants commencent à communiquer. Très tôt dans leur vie, ils apprennent à comprendre ce que vous dites et à produire des sons par eux-mêmes. Ils commencent à développer les compétences langagières qui les aideront à se faire des amis, à apprendre à lire et plus tard, à réussir à l’école et dans la vie. Les aptitudes à communiquer sont essentielles pour la réussite future de votre enfant. Il est important que l’enfant bénéficie d’un bain de langage dès sa naissance et développe ses compétences langagières grâce à des interactions riches et nombreuses.

Environ un enfant sur dix a besoin d’aide pour développer des compétences langagières normales. Sans cette aide, ils éprouvent de la difficulté à écouter et parler; il leur est difficile  de jouer avec d’autres enfants et d’apprendre à lire. Ces difficultés peuvent aller du simple trouble d’articulation au trouble spécifique du langage oral qui doit être pris en charge si possible dès 3 ans, voire même avant. Ainsi, si les compétences langagières de votre enfant vous préoccupent, n’hésitez pas à consulter un thérapeute compétent.

ortophoniste

En partenariat avec des équipes spécialisées, occitadys a pour projet d’intervenir dans les crèches afin de dépister les enfants à risque et de former les parents et les personnels au développement langagier de l’enfant et à la manière de mener une stimulation de qualité.

La lecture est la base même de tout apprentissage. Ne pas pouvoir lire et écrire représente un sérieux handicap pour l’enfant scolarisé pour lequel la lecture est le fondement de toute autre connaissance. En l’absence d’une bonne prise en charge, les troubles du langage écrit peuvent causer un grand échec scolaire, voire l’illettrisme.

C’est le plus souvent l’enseignant qui donne l’alerte. Il est donc indispensable que les enseignants soient informés et formés à la reconnaissance de ces troubles (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie) pour favoriser la mise en place des adaptations et aménagements pédagogiques indispensables au maintien des enfants dans l’enseignement scolaire ordinaire.

 Quelques chiffres :

  • 8 à 11 % des adultes sont non lecteurs
  • 25% des élèves arrivant en 6ème sont non lecteurs dont :
    • 5 à 8% ont une dyslexie nécessitant des soins à mettre en place
    • 17 à 20 % nécessitent une pédagogie intensive.

Afin d’améliorer la pédagogie différenciée pour ces enfants en difficulté d’apprentissage, Occitadys propose de conduire les actions de prévention suivantes : 

  1. Mise en place d’écoles pilote dans une logique recherche-action s’appuyant sur des enseignants volontaires et sensibilisés aux troubles de l’apprentissage pour conduire des projets expérimentaux de sensibilisation au sein de l’éducation nationale et ce sur la tranche d'âge 0 à 5 ans et CP/CE1 respectivement
  2. Mise en place d’une pédagogie intensive et différenciée avec un objectif de 20 mn de déchiffrage de caractères (lecture) par jour et par élève
  3. Poursuite de bilan pluridisciplinaire pour les élèves qui résistent à la pédagogie intensive et propositions d’interventions complémentaires (orthophonie, psychologue, psychomotricien, parcours médical personnalisé )
  4. Organisation de 5 formations par an à destination d’un public de rééducateurs visant le diagnostic des troubles de la cognition mathématique chez l’enfant et l’adolescent
Chef de projet: Valérie Katkoff
Référent langage écrit: Nathalie Massol, orthophoniste.
Référent  langage oral: Isabelle Barry, orthophoniste
Référent calcul: Muguette Cardonnet - Camain

 

© 2019 Occitadys

Clinique Ambroise Paré 387 Route de Saint-Simon
31081 Toulouse Cédex 01
 Un site développé par Logo Digitanie