Actualités

Déploiement du parcours de santé TSLA Occitanie : où en est-on ?

17 juin 2021

Chaque année en Occitanie, environ 4 000 enfants développent un trouble des apprentissages.
Dans la plupart des cas, un diagnostic et une prise en charge adaptés permettent à l’enfant DYS de développer tout son potentiel scolaire et de s’épanouir pleinement.
Toutefois, l’absence de prise en charge par l’Assurance Maladie des soins en ergothérapie, psychomotricité, psychologie et le manque de structuration de la filière font de la vie d’un enfant DYS et de sa famille un véritable parcours du combattant avec à la clé : errances diagnostiques, renoncements aux soins et inégalités de santé.

Pour répondre à ces enjeux, Occitadys déploie depuis janvier 2021 le Parcours de santé Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages (TSLA) Occitanie, avec le soutien de l’Assurance Maladie et de l’Agence Régionale de Santé (ARS).
Ce dispositif innovant permet de financer les bilans et les soins pour les enfants de 6 à 15 ans présentant un TSLA, en complémentarité des Plateformes de Coordination et d’orientation (PCO), qui s’adressent aux enfants de 0 à 7 ans, sans avance de frais et sans reste à charge pour les familles.

Le parcours de santé TSLA : un progrès pour les enfants DYS et les professionnels

Un progrès pour les enfants pris en charge dans le cadre de leurs TSLA

La prise en charge plus globale de l’enfant apporte un véritable changement pour les familles suivies par les professionnels ayant rejoint le parcours, avec :

     
Un parcours
clair et lisible
Des diagnostics
& des rééducations
sans reste à charge
Un meilleur
repérage
des troubles

Prise en charge des bilans et des soins, et travail en équipe pluridisciplinaire

En plus d’offrir aux professionnels de santé, paramédicaux et psychologues, la possibilité de participer à un projet régional innovant, avec la prise en charge des bilans et des soins sans avance de frais et sans reste à charge pour les familles, le parcours de santé TSLA Occitanie permet aussi d’intégrer une équipe de travail pluridisciplinaire auprès de l’enfant atteint de TSLA et de rejoindre un réseau local de praticiens.

     

Participer à
un projet régional
innovant

Travailler
en équipe
pluridisciplinaire
Dynamiser
le réseau de
votre département

Comment se structure le parcours de santé TSLA ?

Trois niveaux de recours définis par le guide de la HAS

Le parcours de santé TSLA s’articule autour des 3 niveaux de recours définis dans le guide de la Haute Autorité de Santé (HAS), en fonction de la sévérité des troubles. Il est structuré dans chaque département d’Occitanie autour de centres de second recours et d’un réseau - en cours de constitution - de professionnels paramédicaux et psychologues. Le parcours de santé TSLA a également vocation à structurer un premier niveau de recours auprès des médecins de ville pour un meilleur repérage des troubles et une prescription plus rapide des bilans et des soins, afin d’apporter une prise en charge optimisée des enfants atteints de TSLA. Le 3ème niveau de recours reste quant à lui assuré par les Centres de références pour les troubles du langages et des apprentissages (CRTLA) qui existent déjà depuis de longues années à Montpellier, Tarbes et Toulouse.

Structure du parcours de santé TSLA, selon le guide de de la HAS et de l’article 51 sur l’innovation en santé

Un déploiement progressif

Dans chaque département, le parcours de Santé TSLA se met en place en 3 étapes successives :

  1. la structuration d’un centre de second recours réunissant une équipe pluridisciplinaire capable de poser des diagnostics de troubles complexes,
  2. le développement d’un réseau libéral et médico-social en mesure de conduire le projet thérapeutique (rééducation et accompagnement psychologique),
  3. la formation de médecins de 1er recours capables de prendre en charge des troubles simple et de dépister des troubles complexes.

La mise en place de centres de seconds recours dans chaque territoire

Le déploiement du parcours de santé TSLA est déjà effectif dans cinq départements : le Lot, le Gers, la Haute-Garonne, les Hautes-Pyrénées et le Tarn. Sur ces territoires, le parcours de santé TSLA est porté par six centres de second recours : le service de pédiatrie du Centre Hospitalier (CH) de Cahors, le service de pédiatrie du CH d’Auch, le Centre Référence des Troubles du Langage et des Apprentissages (CRTLA) du CH de Tarbes, le Centre SSR pédiatrique Paul Dottin de l’ASEI à Ramonville, le centre libéral Eventail à Toulouse et le CESDA de la Fondation Bon Sauveur à Albi.

Ces centres de second recours nouent des partenariats avec des établissements médico-sociaux et des réseaux de professionnels libéraux, comme décrit ci-dessous.

Structuration du second recours dans les 5 départements déployés
Données entre janvier et mai 2021 

Grâce au déploiement du dispositif et à l’investissement de ses partenaires sur les territoires, plus de 106 enfants bénéficient déjà du parcours de santé TSLA depuis janvier 2021.

Les prochaines phases de déploiement

Les prochains département et centres de second recours à rejoindre le parcours de santé TSLA seront :

  • En septembre 2021 :
    • l’Aveyron, avec le CH de Rodez, en partenariat avec le CMPP
    • l’Hérault, avec les services de pédopsychiatrie du CHU de Montpellier, l’Institut Saint-Pierre et 3 médecins et paramédicaux libéraux à Montpellier d’une part, et les service pédiatrie et pédopsychiatrie du CH de Béziers, ainsi qu’une équipe constituée de médecins et plusieurs paramédicaux libéraux d’autre part.
    • l’Aude avec le service de pédiatrie du CH de Carcassonne ainsi qu’une équipe de paramédicaux libéraux d’une part, et les services de pédiatrie et de pédopsychiatrie du CH de Narbonne, ainsi qu’une équipe de paramédicaux libéraux d’autre part.
  • Au dernier trimestre 2021 :
    • le Tarn et Garonne, avec le CH de Montauban et une équipe de paramédicaux libéraux,
    • l’Ariège, avec le CH de Foix en partenariat avec le SESSAD Cap Midi-Pyrénées de l’ARSSEA et une équipe de paramédicaux libéraux,
    • les Pyrénées Orientales, avec le CH de Perpignan, ainsi qu’une équipe constituée d’un médecin et de paramédicaux libéraux,
    • le Gard, avec les services de pédiatrie et de pédopsychiatrie du CHU de Nîmes, associés à un réseau de médecins et de professionnels libéraux
    • la Lozère, avec un médecins libéral et une Maison de Santé Pluridisciplinaire (MSP).

Structuration du 1er recours


Une formation pour structurer le 1er recours

Occitadys propose une formation d’une journée sur l’évaluation des fonctions cognitives et des apprentissages de l’enfant destinée aux médecins généralistes et pédiatres désirant compléter leur formation dans le champ spécifique des TSLA.

Cette formation permet d’acquérir, pour les médecins de premiers recours, des compétences approfondies en matière de Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages.

À l’issue de la formation, les médecins sont en mesure de :

  • Prendre en main l’ensemble des outils de dépistage des troubles du langage oral et écrit et du calcul (BMTa), des questionnaires parentaux de dépistage des troubles attentionnels (Conners / SNAP IV 26) et des troubles praxiques (DCDQ-FE),
  • Enclencher les forfaits pour le diagnostic et la prise en charge de troubles praxiques simples (sans autre trouble),
  • Orienter directement vers le niveau 2 de recours.

Structure de la formation des médecins de premier recours dans le cadre du Parcours de santé TSLA Occitanie

Le programme de cette formation est ouvert au financement DPC. Une première sessions s’est tenue en présentiel le 12 juin à Tarbes. D’autres sessions en présentiel et en e-learning seront ouvertes dès l’automne 2021.

Et ce n'est que le début de l’aventure !

D'ici la fin de l’année 2021, 8 nouveaux département auront rejoint le parcours de santé TSLA Occitanie, couvrant ainsi l’ensemble de la région.

Dès que leur déploiement sera effectif, les coordonnées d’entrée de parcours pour ces nouveaux départements seront disponibles ici.

 


© 2019 Occitadys

24 impasse de la Flambère
31300 Toulouse
 Un site développé par Logo Digitanie