Parcours de santé Troubles spécifiques du langage et des apprentissages (TSLA) 

Encore aujourd’hui, les enfants porteurs de TSLA rencontrent des difficultés d’accès à un diagnostic et à une prise en charge adaptée. En effet, l’absence de remboursement des soins par l’Assurance maladie amène de nombreuses familles à renoncer aux soins. De même, l’offre de soins est insuffisante et peu structurée avec pour conséquence des difficultés d’orientation, des retards importants dans l’accès aux soins et des ruptures fréquentes dans les parcours de santé.

Un parcours de santé structuré et gradué

Les travaux de la Commission nationale de la naissance et de la santé de l’enfant (CNNSE, 2013) puis de la Haute autorité de santé (HAS, 2018) ont défini précisément les composantes du parcours de santé des enfants porteurs de TSLA. Ce parcours repose sur une organisation graduée des soins en 3 niveaux de recours pour respectivement les cas simples, complexes et très complexes qui offre une base solide et cohérente pour structurer la filière de soins. 

Profil de situation et niveau de recours

Pyramide de profil de situation et de niveau de recours

Pyramide de profil de situation et de niveau de recours (source : Haute Autorité de Santé)

La continuité du travail engagé en Occitanie

Ce projet s’inscrit dans la continuité du travail engagé en Occitanie (4 centres de second recours fonctionnels) pour la structuration de l’accès au diagnostic et en complémentarité avec les plateformes de coordination et d'orientation précoce pour les troubles du neurodéveloppement (PCO).
 

Le parcours de santé TSLA est destiné aux enfants de 6 à 15 ans porteur d’un TSLA soit environ 4 000 enfants en Occitanie.

Le Parcours de santé TSLA en détail

Entrée de parcours

Création d’un correspondant d’entrée de parcours qui recueille les besoins de l’enfant, fait le point sur les démarches engagés, en fait une première analyse pour orienter l’enfant vers le niveau de recours adapter.

1er recours

Développement du 1er niveau de recours avec la formation de 500 médecins généralistes et pédiatres au dépistage des TSLA et à la prise en charge des troubles simple.

Le projet permettra de financer :

  • la réalisation d’un seul bilan en psychomotricité ou en ergothérapie pour 600 enfants par an
  • le cas échéant, 30 séances de rééducation pour 600 enfants par an

2nd recours

Structuration des équipes pluridisciplinaire de niveau 2 sur la base d’un cahier des charges définit collégialement et cohérent avec le guide de la HAS.

Le projet permettra de financer :

  • Le diagnostic pluridisciplinaire pour 3 100 enfants par an comprenant :
    • l’évaluation médicale
    • la réalisation d’un bilan en psychomotricité et/ou en ergothérapie et/ ou en psychologie
  • La rééducation et l’accompagnement à savoir :
    • 35 séances de rééducation en psychomotricité et/ou en ergothérapie pour 1 030 enfants par an
    • 10 séances d’accompagnement psychologique pour 1 030 enfants par an
    • La participation à un programme d’entrainement aux habilités parentales de Barkley pour 540 enfants porteurs de TDAH par an.

Système d'information et d'évaluation

Le service numérique SPICO permettra aux professionnels de partager l’information autour du patient tout au long du parcours et contribuera ainsi la continuité des soins. 

Enfin, le projet fera l’objet d’une évaluation par un organisme indépendant afin d’ajuster le parcours aux réalités du terrain avant sa généralisation à toute la France.

© 2019 Occitadys

24 impasse de la Flambère
31300 Toulouse
 Un site développé par Logo Digitanie