Actualités

En Occitanie, un partenariat innovant entre la Santé et l’Education nationale

9 août 2022

La prévention : un enjeu de santé publique et de société

Un trouble précoce du langage est un facteur de risque identifié de problèmes développementaux, sociaux et comportementaux mais aussi d’échecs scolaires ou d’illettrisme. Les difficultés langagières observées dans les premières années sont prédictives du développement ultérieur, de la persistance d'atteinte des capacités sociales à long terme, mais aussi de difficultés au niveau de l’autonomie chez les jeunes adultes.

La mission de prévention d’Occitadys : bref historique

À la suite d’un travail réalisé par le groupe d’experts auprès de la Haute Autorité de Santé, des recommandations nationales ont été émises en janvier 2018 (Réf. HAS 2018) définissant des stratégies de repérage et de pédagogie spécialisée en milieu scolaire pour les enfants en difficulté d’apprentissage, puis l’organisation des soins en premier et second recours, afin d’améliorer l’accès aux soins dans les différents territoires.

Le Projet régional de santé 2018-2023 a comme axe prioritaire sur la thématique des troubles spécifiques du développement et des apprentissages : la prévention des troubles, la structuration des filières d’accès aux soins et la formation des professionnels.

La prévention est donc indispensable en amont du soin.

 

Occitadys, du fait de ses liens avec les réseaux de santé et avec la recherche ainsi que de sa culture de l’evidence based practice, a été mandatée par l’ARS Occitanie dans le portage régional de ce projet structurant : construire une politique de prévention des difficultés d’acquisition du langage oral, d’apprentissage du langage écrit et du calcul.

 

Une stratégie fondée sur des données probantes

Après une première étape de recherches bibliographiques et de recensement des programmes développés en France et à l’étranger, la cheffe de projet, Valérie Katkoff a rassemblé, en mars 2021 -sur la thématique du langage oral - et en mai 2022 -sur la thématique du langage écrit- de nombreux porteurs de projet. Ces derniers ont présenté leurs programmes à destination des crèches, des écoles maternelles et primaires et des familles devant des experts issus du terrain (professionnels de l’Education Nationale dont JY Bouton, IA-IPR de Lettres et professionnels de la Petite Enfance) et de la recherche en santé publique, neurosciences, sciences de l’éducation et du langage, épidémiologie, sociologie, orthophonie.

Ont été retenues plusieurs actions de prévention selon une grille de critères précis construite par les comités d’experts et de pilotage. Les conclusions remises par les experts seront la base d’un travail de mise en œuvre des projets sur le terrain.

Ces workshops constituent donc une étape avant la mise en œuvre des actions sélectionnées en 2 étapes : une première expérimentation sur des territoires et établissements volontaires qui fera l’objet d’une évaluation dont dépendra la généralisation ultérieure des programmes implémentés.

 

Quel partenariat avec l’Éducation nationale ?

La construction de cette politique de prévention se fait en harmonie et en synergie avec la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) qui a mandaté E. Persem, cheffe du Pôle Accessibilité, Innovation et Recherche et J. Thumerelle, chargée d'études, pour suivre les échanges du workshop langage écrit de mai 2022l et avec le conseil scientifique de l’Education Nationale dans la personne de Johannes Ziegler, expert lors de ce même workshop.

Ce partenariat avec la DEPP est à l’initiative d’un groupe de travail sur l'utilisation préventive des évaluations nationales dont les objectifs seront de :

  • Former les enseignants à l'interprétation de ces évaluations pour identifier des profils d'enfants à risque
  • Déterminer en fonction un arbre décisionnel de conduite préventive à tenir
  • À partir des outils ( numérique mais pas exclusivement) retenus par les experts lors du workshop, de proposer des interventions préventives

Ce groupe sera pluridisciplinaire et plurisectoriel :  y seront associés des médecins, des enseignants, des enseignants spécialisés, des inspecteurs, des orthophonistes, un neuropsychologue et des chercheurs.

 Enfin, l’association Occitadys apportera un appui méthodologique à l’expérimentation d’un programme de réponse à l’intervention dans l’académie de Montpellier et d’un programme de soutien à la parentalité dans l’académie de Toulouse retenu lors du workshop langage oral. La réponse à l’intervention, recherche menée dans le cadre du doctorat de G. Ferlito, enseignant spécialisé, est supervisée par G. Laffitte, Conseiller technique de l’école inclusive de l’académie de Montpellier et C. Neuhart, formatrice académique TSLA. Le programme de soutien à la parentalité expérimenté dans 3 écoles du quartier toulousain d’Empalot sera supervisé par E. Glykos, IEN et L. Alberici, adjoint pour le premier degré du directeur académique de la Haute-Garonne.

 


Pour aller plus loin :

© 2019 Occitadys

24 impasse de la Flambère
31300 Toulouse
 Un site développé par Logo Digitanie